le Crave à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax)

Description du Crave à bec rouge


Crave à bec rougeLe crave à bec rouge ressemble un peu au chocard à bec jaune, à la différence – comme leurs noms l’indiquent – de la couleur de leur bec. Le crave est un corvidé noir avec des reflets bleutés, dont le bec et les pattes sont rouges.
Il est également plus gros que le chocard : le crave mesure entre 39 et 42 cm, pour une envergure de 76 à 80 cm.
Il pèse entre 280 et 360g.
Son cri est très reconnaissable : un « chraaaa » rauque et audible de loin, souvent lancé en vol.


Habitat du Crave à bec rouge

Le crave fréquente les zones côtières et de montagne.
Il cherche sa nourriture dans les étendues d’herbe rase et niche dans les cavités de falaises et zones rocheuses.
En France, on peut le rencontrer dans le Nord-Ouest sur les falaises côtières de Bretagne, ainsi que dans certaines de nos montages (Alpes et Pyrénées, généralement en basse altitude). Il est également présent dans le parc national des Cévennes.


Écologie du Crave à bec rouge


Crave bec rougeLe crave à bec rouge vit environ 14 ans.
Très peu d’études ont été menées sur cet oiseau peu commun en France. On sait qu’il est sociable et vit généralement en couple ou en petit groupe, mais on peut également assister à des rassemblements importants de centaines de craves.
Pendant la saison de reproduction, le crave tissent un lien fort avec son partenaire, et les couples défendent leur territoire, une zone de quelques dizaines de mètres autour du nid.


Biologie du Crave à bec rouge

L’alimentation du crave est variée : il se nourrit d’insectes et autres invertébrés terrestres,  ou de graines et baies en hiver quand les insectes se font rares. Lorsqu’il vit sur les côtes, le crave peut également consommer des crustacés, coquillages et mollusques.


Statut juridique du Crave à bec rouge en France

       

Espèce protégée
Vulnérable, localement menacée.

Les commentaires sont fermés.