Vous avez trouvé un adulte blessé

Mettre l’oiseau en sécurité et au calme

Placez-le immédiatement dans un carton tapissé de paille ou d’un tissu épais, dans une pièce calme et chaude. Si vous n’avez pas de carton, un contenant aux parois lisses, type cage de transport pour chat, recouvert d’un linge. Jamais de cage, les barreaux étant fatals pour l’état de ses plumes.

Sachez que malgré sa passivité apparente, il est terrorisé. Chaque manipulation, malgré vos bonnes intentions, est une source de frayeur.

repas-corneilleNourrir l’oiseau

N’essayez pas de le nourrir de force, ni de le faire boire.
Étant apeuré, il risque fort de s’étouffer.

Il doit d’abord se calmer et se réchauffer (dû à l’état de choc).

Puis, laisser lui à disposition un petit récipient d’eau ( 3cm de profondeur), ainsi que :

  • un quart de pomme, des noix cassées
  • de la viande hachée mouillée (au pire des croquettes pour chat bien gonflées d’eau (molles)),
  • de l’omelette,
  • du poulet cuit : cuisse ou aile avec os
  • des vers de farine

Attention: il ne se nourrira pas dans le noir!

Et ensuite ?

Vous pouvez tenter (s’il n’est pas blessé) de le relâcher le lendemain, s’il vous semble en forme.

Sinon, il nécessite une prise en charge urgente. Il vous faut immédiatement prendre contact avec le Centre de Soins pour la Faune Sauvage de votre département :

Liste des centres de soins

Si l’acheminement ne peut être rapide, demandez au vétérinaire le plus proche d’examiner l’oiseau (en effectuant une radio corps entier) afin de déceler d’éventuelles fractures. Couvrez la tête de l’oiseau avec un linge pendant l’examen, afin de limiter son stress.


Nous sommes également à votre disposition :

  • Par téléphone : 7J/7 – 8h30 / 19h : 06.65.91.23.43
  • Par message/email

 

Les commentaires sont fermés.